samedi 31 mai 2014

Cascade skirt V1

Ah, je deviens une vraie psychopathe...
Pour ceux qui suivent un peu mes péripéties, je suis fan de défis...
Or ce mois-ci le thème de la jupe du mois était la jupe porte-feuille.
Après une tentative foirée sur la base de l'odéon dont je ne peux que récupérer le tissu pour un autre projet et embarquée dans un demi-milliard d'autres projets couturesques, je me suis retrouvée hier soir avec un coupon de tissu vierge pour une dead line aujourd'hui...
J'ai donc jeté mon dévolu sur la Cascade skirt de Megan Nielsen.
J'ai taillé le patron en taille M sans modif dans un tissu uni marron de composition indéterminé, fin, fluide, avec du polyester. Au départ je pensais que c'était du coton, ma chère maman n'était pas de cet avis et je déteste le reconnaître mais elle avait raison!!! L'odeur caractéristique du polyester est venue me chatouiller les narines au repassage.
Tout ça pour vous dire que j'ai amené ma machine en week-end à Lacanau pour finir cette jupe du mois... et oui...
J'ai donc fait des coutures anglaises pour les finitions intérieures histoire de continuer à bosser cette technique. Et j'ai pris mon mal en patience pour l'ourlet interminable...
J'ai fait comme j'ai pu au niveau associations pour les photos car je n'ai pas ma garde robe avec moi...

Voilà jupe du mois check, je vais pouvoir dormir tranquille...






jeudi 29 mai 2014

Roman de récup

Après mes déboires en matière de biais jersey... je n'allais pas en rester là... NO WAY!!!
La version Roman  de Stordigot en récup et celle de Céline avec son biais coton m'ont trotté dans la tête toute la journée.
J'ai opté pour la version manches longues cette fois-ci et j'ai cousu à la surjeteuse donc à 0.7 au lieu des 1.5 cm pour lesquels le patron est prévu... du coup c'est un peu grand mais comme ça, il passera aussi la saison prochaine.
Pendant que ma maman, là pour le week-end, préparait à manger, j'ai coupé le patron (merci maman!!!).
Après avoir balancé le riz dans le riz cooker, j'ai cousu le biais et une manche.
Pendant que le café coulait j'ai cousu la deuxième manche et envoyé le motif déjà en stock à découper sur la Caméo...
Il m'a fallu 20-30 min pour terminer le T-shirt, le plus long aura été la pose du flex et les petites finitions à la main. Car c'est ce qui est bien avec la récup, on récupère aussi des finitions très bien faites.
 Et voilà enfin un projet qui me plait... j'ai encore plein d'idées pour ce merveilleux patron...
Pour la petite histoire, l'image est issue du livre préféré de Méliau: Capitaine une histoire à base de caca, pipi, capicapi, capitaine... que je ne peux que recommander!!!
Mon stock de flock (effet un peu velours) date de l'année dernière et j'ai l'impression que ça se conserve pas super bien, j'ai eu quelques bavures... Il va falloir que j'en commande du bien frais pour la démo au prochain CCB.

Un vieux pull du collège/lycée...





 
Admire la maxi dress Burda en arrière plan... un autre projet qui s'annonce looseux...





 

Et oui, à peine 5 min et il est déjà sale... c'est la magie des enfants...

Le défi du biais en jersey...

Pour chaque couture jersey, je gruge lamentablement pour obtenir des finitions acceptables... souvent en ajoutant des bracelets à la surjeteuse ou en doublant...
Sandrine m'a mise au pied du mur lors de la réalisation de Roman car j'avais pensé en premier lieu qu'il fallait coudre un biais jersey ce qui m'a donné des sueurs froides... (enfin de compte il fallait un biais coton... mais ça m'aura permis de travailler cette technique).
L'objet d'étude est un débardeur dont le patron a été trouvé dans le dernier Ottobre, et oui... encore lui (ici, ici et ici et je n'ai pas fini... hihihi).
Le résultat est merdique n'ayant pas peur des mots...
Je ne sais pas pourquoi je m'acharne à vouloir le poser comme un biais classique en coton car visiblement ce n'est pas la technique à employer...
Le désastre en images...
Et oui je traverse une période de loose couturesque... j'enchaîne les projets kanarboiteux!!!
C'est un jersey du marché over fin et je me suis pris la tête sur le raccord de motifs mais c'est pas gagné... pouratnt, je n'ai pas plié le tissu...bref...
J'ai ajouté un flex imitation carbone de kokot à la façon de Clémence G. (Ça s'appelle du cache-misère Mamzelle...)
Je crois que je vais m'en tenir à la bonne vieille méthode endroit contre endroit, on retourne sur l'envers on coud et on découpe ce qui dépasse sur l'envers... au final, c'est bien plus joli...






Centaurée ... la toile

Tout est parti du défi chutes du mois d'avril... réaliser un vêtement à partir de chutes...
manque de temps, manque d'inspiration...
Puis Eléonore a sorti son nouveau patron Centaurée...
J'ai de suite adoré ce buste sans pinces et les petites bretelles et j'ai complétement craqué sur la version high low...
Bref, il me restait en stock des chutes du tissu commun acheté avec Chloé dans lequel j'ai réalisé Gabriola.
Armée de ma patience légendaire, sans attendre le sew along, je me suis lancée dans la copie du patron taille 40 selon les mesures.
Forcément avec aucune pièce dans le droit fil et un choix de taille dont je doute... ça a été la cata...
J'ai retouché le buste comme j'ai pu sur la ligne centrale (alors qu'il faut le faire au niveau latéral) pour un résultat acceptable.
Mon tissu, un coton fin mais pas très fluide s'est également avéré inapproprié... l'effet sac ne s'est pas fait attendre.
J'ai donc retaillé la jupe pour qu'elle ai moins d'ampleur mais honnêtement ça reste pas terrible.

J'ai en stock du biais rose pétant dont je ne sais que faire, c'était donc l'occas de l'utiliser...
Je suis sur la bête depuis 3 semaines sans lâcher le morceau car je déteste ne pas finir un projet quand bien même je sais que je ne le porterai pas.
J'en avais marre de chez marre et je n'ai pas lu le livret pour la pose du biais... grosse erreur...
Sur la fin j'ai eu l'idée de souligner les découpes avec des petites broderies et ça j'en suis très contente. C'est le point positif de cette cousette.
Pour les photos, j'étais partie pour une vraie séance quand je me suis retrouvée à défricher le terrain pour planter des rangs de patates c'est donc à l'arrach après une douche bien méritée et avec mon bas de pyjama que je vous présente cette pseudo-toile...
Pour le prochaine version, Clo m'a conseillée au CCB de tailler en 38 et je vais suivre ses conseils...
Une aventure à suivre...
Voici la genèse en images, je te passe les photos des finitions désastreuses...

Patron original




Après retouches du buste et de la jupe + pose de biais



 Version finale avec les décos où je me suis fait plaisir à tester plein de points d'Alabama Chanin.
Ce rose c'était vraiment too much pour moi...



 







mercredi 28 mai 2014

Sunshine...

Voici un petit projet réalisé dans le cadre du défi chute de T&N!!!
Il s'agit du modèle sunshine du dernier magasine Ottobre taillé dans la plus grande taille (52 cm de mémoire).
Je l'ai réalisé dans les chutes du cropped blazer et il est assorti au sarouel réalisé dans le cadre du même défi le mois dernier.
J'avais quelques appréhensions car le modèle est prévu initialement pour du jersey mais il est parfait!!!
Sinon rien à signaler... cousette rapide, efficace et très utile.... ça casse pas trois pattes à un canard mais rempli son rôle dans le quotidien et c'est bien ce que j'attendais!!!
J'imagine que des petits frères vont arriver car j'avoue que j'aime beaucoup le bob assorti à la tenue et que j'ai tendance à semer les casquettes/ bob dans la maison donc en avoir plusieurs exemplaires, c'est pas du luxe...
J'ai profité d'une petite visite à Pompom en compagnie de Milie, la poulette de Méliau pour faire des photos!!! (oui il ne nous en reste plus qu'une car un prédateur à 2 pattes nous en a malheureusement volées 4... no comment... je suis verte les 2 dernières ont disparu mercredi dernier)








Les haricots et les petits pois poussent dans le potager de Méliau...




 Les raisins commencent à pointer le bout de leur nez dans les vignes...


Et après cette belle ballade un petit goûter local: cerises de l'arbre d'à côté et petit caillé produit pas très loin comme son nom ne l'indique pas!!!

samedi 24 mai 2014

Roman

Au détour d'un forum sur T&N, je suis tombée sur un appel à testeuse de la part de Sandrine qui souhaitait se lancer dans le monde de l'édition indépendante pour des patrons enfants avec sa marque Cléa et Roman.
J'ai donc eu la chance de tester le patron Roman en taille 3 ans version manches courtes.
J'étais comme un enfant a qui on donne un cadeau quand j'ai découvert le modèle...
Il s'agit d"un petit T-shirt en deux versions manches courtes ou longues dont toute l'originalité se trouve dans l'encolure.

J'ai de suite été séduite car Méliau râle tous les matins quand il s'agit d'enfiler son T-shirt et de forcer au niveau de la tête. Cette encolure de type US ne pose pas ce genre de problème et j'ai adoré le détail de l'asymétrie... De plus ce modèle n'a ni devant ni derrière ce qui est un plus pour l'autonomie chez les jeunes enfants qui apprennent à s'habiller seul.

Le graphisme des documents est très agréable à lire, le patron d'une grande simplicité à assembler et les explications limpides... J'ai eu des difficultés sur la pose de biais en jersey car je ne l'avais jamais fait. J'ai coupé ma bande de jersey trop étroite et donc il s'agit d'un biais rapporté et pas d'un biais...
C'est une technique que je souhaitais travailler et ça a été l'occasion mais il me reste du travail...
Mis à part ce détail qui m'est personnel, les explications sont claires, nombreuses et bien imagées.

 Comme j'avais un soucis de points qui sautent j'ai préféré utiliser le triple point élastique pour les finitions!!!

Méliau voulait un T-shirt Kokot... j'ai ajouté un appliqué en flex dessus avec ce que j'avais dans le stock. S'il le met à l'envers ça sera assorti à ses bottes qu'il tient absolument à enfiler seul...

Vous pouvez admirer la version récup de Stordigot par ici.

Et voici le temps des photos si vous êtes toujours là!!!








vendredi 23 mai 2014

La sacro sainte fête des mères

S'il est une tradition bien ancrée, c'est celle de la fête des mères...
En classe, il était de coutume de proposer aux enfants la fabrication d'un petit cadeau à cette occasion.
Je constate que si cela tient à coeur de beaucoup de mamans, côté enseignant cela est beaucoup plus compliqué compte tenu de l'évolution de la société et de la complexité des modèles familiaux...
Même lorsqu'on annonce la fabrication d'un cadeau pour "ceux qu'on aime" ou "la fête des parents", les enfants font rapidement le lien. Très souvent une petite voix s'élève dans le fond de la classe qui dit: "Moi ça ne sera pas pour ma maman, j'en ai plus de maman, tu le savais qu'elle était morte maîtresse? Elle s'est pendue l'année dernière." ou quand les poèmes lus à la classe commencent par "Papa, je ne t'ai jamais rencontré, tu m'as abandonné quand j'étais bébé..." . Et là tu regardes le bout de tes chaussures, ton paquet de nouilles et ton tube de paillettes, encore le bout de tes chaussures et tu te promets que l'année prochaine, c'est terminé que tu leur éviteras cette journée de calvaire.
Sauf que les enfants eux-mêmes ne le voient pas de cet oeil...
Depuis le début de la semaine, mes loustics me tannent toutes les 10 minutes. C'est quand j'ai commencé à jeter des dessins de coeur avec "je t'aime maman", coloriés en douce dans les bureaux, ornés de fleurs chapardées sur l'arbre du voisin jouxtant la cour, j'ai (encore) craqué...
J'ai juste dit qu'on allait fabriquer un objet (et que non, ce n'était pas pour la fête des mères) mais qu'ils pourraient le ramener chez eux et en faire ce qu'ils voulaient.
Compte-tenu du délai, un projet court s'imposait sans peinture, sans collage... après examen du matériel d'art plastique de cette classe ( je suis remplaçante), j'ai réussi à trouver des supports de porte-clés en nombre suffisant (yes!!!). Quelques chutes de cuir et chutes de tissu plus tard, les petits kits créatifs étaient prêts.
Les élèves étaient ravis mais peut-être un peu petits encore (CE1-CE2) pour un résultat plus solide... les noeuds c'est compliqué!!!