mercredi 28 septembre 2016

Sewing thérapie



Il y a des moments où tout ne va pas comme on le voudrait.



Et je suis, hélas dans un de ces moments. Ma thérapie personnelle consiste à coudre car ça me focalise sur quelque chose et empêche mon esprit de broyer du noir!!!

Je me suis aperçue qu'il me manquait quelque chose d'essentiel à tout bon cocooning à la maison: une paire de chausson digne de ce nom car celle cousue l'année dernière n'a pas tenu le choc, la semelle en jean a fini par céder.

J'avais repéré chez Papelhilo (ma référence personnelle en chaussons) le modèle kaley de Ithinksew . Mais c'est sur Aidan que j'ai jeté mon dévolu.



Côté taille, je chausse un 39 dans le commerce et j'ai choisi la taille 7 un peu au hasard et en mesurant car c'est super compliqué les pointures américaines. A refaire, je taillerais au dessus pour être plus à l'aise genre avec des maxi chaussettes mais je ne me plains pas.




Côté fournitures, des chutes de cuir, de molleton (Lola à paillettes) et un imprimé Lina morata, de l'élastique rond.


J'ai coupé les "languettes" têtes bêches donc les gouttes du motif ne sont pas dans le même sens, j'ai pas fait exprès mais j'aurais pu ...

Côté modifs, j'ai commencé à coudre Kaley pour des cadeaux de naissance puis pour mini. Après essayage pour mini, il s'est avéré que les lacets étaient un vrai frein à l'autonomie. C'est un détail qui peut aussi facilement m'énerver. C'est la raison pour laquelle, j'ai posé moins d’œillets que prévus et utilisé un élastique en guise de lacets pour un enfilage rapide et efficace.

Je suis aussi une allergique au métal, et pour avoir porté mes sneakers sans chaussettes, je le paie avec de l'excéma. J'ai donc modifié la partie en cuir (cousue uniquement sur le bas) pour ne pas risquer d'avoir les œillets en contact direct avec la peau.


J'ai aussi monté une semelle en cuir pour que ce soit plus solide, elle n'est donc pas doublée. Je prévois de faire une semelle intérieure un jour (très prochain j'espère).



Oui j'ai du surfiler du coup et c'est pas super propre comme finition!!!



Mis à part ces 2-3 détails techniques, j'ai été bien sage et je n'ai rien touché de plus.

Voici un petit 360 ° en images.






Ils ne sont pas parfaits mais je suis ravie du résultat. Par contre, je crois que je vais avoir besoin d'une autre paire plus chaude pour l'hiver.


Voilà une cousette indispensable car maintenant je peux combattre la déprime avec élégance.


Et il est certain qu'à coup de potion magique, ça va le faire!!!

Et vous vos petits trucs pour prendre soin de vous?


Bises




samedi 17 septembre 2016

La petite souris...

Il est 22h30.

Ce soir mini a perdu sa première dent.

Je suis en situation d'urgence car je n'ai rien fait depuis 3 jours alors que je SAVAIS que cette dent bougeait et que la chute était imminente... fichue procrastination...

En plus, mini ne sait pas ce qu'il en a fait de la dent en question. Pas que je sois une fétichiste mais quand même... je l'aurais bien mise dans sa box avec tous les autres souvenirs des "premières"!!!

En vrai de vrai, je n'ai pas totalement rien fait... j'ai quand même repéré sur pinterest le sac à quenotte de Manou. Ah pinterest... et son vaste champ des possibles!!!



Pour le reste google est mon meilleur ami et m'évite de réinventer la poudre, un beau patron tout prêt avec un tuto tout en image est disponible. Merci à Manou et Ygheia.



Il est 22h35, j'imprime.

Je sélectionne le tissu dans les chutes, déplace ma surjeteuse entièrement ouverte, essuie la flaque d'huile sur le plan de travail et installe ma mac (pleine de poussière car elle n'a pas servi depuis un mois... je sais c'est mal).

Il est 23h00, le sac à quenotte est cousu, à l'arrach (j'ai honte) mais cousu. A l'arrach, car entièrement cousu à la machine ce qui donne des finitions qui laissent à désirer.
Note pour plus tard:  surpiquer AVANT de rembourrer si tu as encore la flemme de le faire à la main.


Il est 23h30, les photos sont prises (merci la retouch IG), l'article écrit.

ouh ça me pique les yeux cette surpiqûre... je ferai mieux sur les prochaines!!!


Et voici le livre de la situation transmis de génération en génération donné par ma belle-soeur disponible dans la bibliothèque.



Mission quenotte check et maintenant ma mac est montée, sait-on jamais?







mercredi 3 août 2016

Le cas de la trousse double


Dans sa liste de fournitures mon petit Loup a des crayons de couleur ET des feutres (en deux tailles siouplait), le tout sous forme de matériel individuel.  Et cela signifiait forcément une trousse pour pouvoir les ranger.
Après une biblio des tutos de trousses sur le net, je me suis arrêtée sur la trousse du livre "Cartables et sacs à dos" de la Petite Cabane de Mavada.

Inutile de te dire que le molleton fin thermocollant ne fait pas partie de mon stock.

Après avoir tourné et retourné le problème, je suis tombée sur une vieille housse de table à repasser... et j'ai eu l'idée (de génie) de me mettre à l’œuvre pour molletonner moi même ..


Il s'est avéré que le molleton était vraiment trop épais, mon projet a donc avorté et fini en trousse simple.
Mini m'a dit qu'elle était vraiment très (très) moche. Mon ego, meurtri, n'a pas vaincu ma lucidité. En bonne mère, pour ne pas qu'il se tape la honte, je lui ai proposé de la jeter. Il l'a néanmoins conservée "au cas où" " tu comprends ça peut toujours servir"... 
Je me demande de qui tient-il????


Actuellement, ce petit chef d’œuvre est en train de prendre la poussière quelque part, et je crois bien que si à la fin de l'été, elle n'a pas trouvée une place fonctionnelle, je vais finir par la benner...


Je n'ai jamais vraiment apprécier coudre des accessoires et ce projet n'est pas fait pour me motiver, jene vous le cache pas....

Les trousses trop (trop) belles c'est par ici.

Et vous vos derniers projets de la loose???


mardi 2 août 2016

{Montessori] tapis de maths

 Cette année les MS ont adoré les maths!!! Oui mais il faut dire qu'avec le matériel des perles tout est plus facile.

Lors de ma formation avec Sylvie d'Esclaibes, j'ai découvert du matériel annexe dont des superbes tapis de Maths, ce qui m'a amenée à me pencher sur le sujet et à découvrir tout plein d'autres tapis dont celui-ci de chez Crapouillot montessori. 

En relation avec les activités qui ont bien fonctionné cette année et en prévision de leur poursuite (puisque je vais continuer avec la moitié de mes élèves), j'ai commencé par coudre un tapis de composition/ décomposition des nombres et un autre pour l'addition qui me serviront sans aucun doute l'année prochaine.

J'ai donc réuni les tissus du stock correspondant aux critères de couleurs du code Montessori:
- unités en vert
- dizaines en bleu
- centaines en rouge

Malheureusement pour moi, ce sont des mailles (donc extensibles) que j'ai doublées avec un velours côtelé noir pour un peu plus de tenue et que mes élèves puissent rouler le tapis facilement.

Je me suis basée sur les dimensions indiquées ici pour les largeurs des bandes pour les deux tapis et j'ai bidouillé la longueur en fonction des dimensions de mes chutes.



Niveau technique, il suffit d'assembler les bandes endroit contre endroit et de piquer à 1 cm puis d'écraser les marges de couture en repassant.



Ça a été une totale opération "A bas les chutes" puisque j'ai même utilisé des chutes d'élastiques que j'ai intercalées entre les deux couches de tissus avant de coudre.
Côté doublage, rien de neuf, je pose les tissu endroit contre endroit. Je commence à coudre dans une ligne droite en laissant une ouverture pour retourner. Je dégarnis les angles, retourne, repasse et surpique.



Voici le résultat une fois retourné et surpiqué.
Ici j'ai ajouté une bande horizontale noire (chute de molleton)  permettant de placer les étiquettes nombres pour faire "La magie du nombre".


Remarque pour les puristes: je n'avais pas les perles dorées pour les unités, j'ai donc utilisé mes perles colorées dans la colonne des unités pour la photo.

Mes cartes proviennent de chez Loustic.


Pour le tapis des additions, je me suis servie de ruban gros grain pour matérialiser les différentes zones.


J'ai encore ajouté des élastiques mais je pense les enlever car je les ai placé du mauvais côté et j'ai peur que cela ne gêne la lisibilité.



Les deux tapis ont été testés et approuvés par mini qui a passé une bonne partie de son mois de juillet avec ce matériel, à un tel point que je lui ai racheté une petite banque pour qu'il puisse continuer à travailler quand bon lui semble et pas uniquement lors des vacances scolaires!!!

Je suis très heureuse d'avoir pu réaliser ce matériel avec des fournitures en stock et je ne compte pas m'arrêter là, j'ai vu trop de jolie choses à fabriquer!!!




Nespresso


Voici un petit bricolage réalisé en classe avec les enfants courant mai.
J'aime beaucoup travailler en recyclage.
D'une part, dans ce monde de consommation, il me paraît important de montrer aux loulous qu'il est possible de faire des merveilles avec trois fois rien avec un peu de créativité.
D'autre part mon budget de classe (hors papier/ peinture) s'élevant à 400 euros annuel, cela représente 2 euros de fournitures par mois et par enfant pour l'ensemble des activités, il s'agit donc pour moi d'être créative pour limiter les dépenses!!!

J'ai proposé des capsules déjà vidées qu'ils ont écrasées avec joie au marteau. Ils ont ensuite décoré la capsule avec de la colle paillettes, des poscas et du sable coloré.
Comme j'ai pas mal de fourniture "bijoux" en stock, j'ai fourni les supports broches et attaches "grigri". Des chutes de feutrine et de chenilles ont complété la liste des fournitures.

Travaillant autour d'un élevage d'escargot, un modèle dans le thème s'est imposé.


Voici le modèle




Et voici une partie du résultat, les enfants étaient ravis.



J'ai même eu l'immense joie de me voir offrir une paire de boucles d'oreilles utilisant la même technique mais faite à partir d'emballage de riz au lait!!!
Mission accomplie côté développement de la créativité



Elle est pas belle la vie???


lundi 1 août 2016

sneakers kibrille


Comme tu as pu le constater lors de ma dernière publication, je suis dans une phase "Je fais mes chaussures". J'ai donc suivi avec beaucoup d'intérêt les aventures de Julie depuis quelques mois et j'ai été ravie de découvrir le tuto génialissime qu'elle a eu la grande générosité de nous proposer gratuitement en collaboration avec la boutique Shwe Chic.

J'ai acheté dans le commerce une paire d'espadrille de base à 6 euros tout simplement car cela me coutait moins cher que la paire de semelles Prym.
Niveau patron, j'ai taillé en 39 les 20 pièces qui composent le patron sans compter l'entoilage.




Néanmoins, une fois qu'il ne me restait plus qu'à monter le dessus sur la semelle (of course) , je me suis rendue compte que j'avais taillé les pièces extérieures et intérieures avec la même marge de couture alors que les pièces constitutives de la doublure devaient avoir  des marges à 0. Tout est pourtant très (très) bien décrit dans le tuto que j'ai pourtant lu plusieurs fois mais... on ne se refait pas!!!


Côté matériaux, je suis en phase de déstockage massif donc j'ai fait uniquement avec des chutes.
Le tissu principal est une chute donnée par la talentueuse Céline (visible ici et ). Il est doré et noir ce qui confère un petit aspect chicos aux sneakers qui n'est pas pour me déplaire!!!




Si je suis comblée par cette réalisation, je constate quelques petits défauts que je ne manquerais pas de rectifier si je dois réitérer.... ils sont du principalement à cette sombre histoire de marges.... grrr



 Quelques images du crash test sur la plage de Moutchic à Lacanau Océan...









J'ai tenté un jeu avec l'endroit/ envers du tissu sur la languette mais ne suis pas entièrement satisfaite du résultat car la différence n'est pas assez tranchée!!!

Même s'il peut faire peur ce projet est rapide à coudre, parfaitement accessible aux débutants. Il suffit de ne pas se laisser impressionner par la couture du cuir et de savoir poser un biais.


Je n'ai qu'un mot à dire: Merci Julie, mon ego et moi même te remercions pour ce partage !!!

Tenté par l'aventure???
 



samedi 30 juillet 2016

Belleville

C'est au détour d'une charmante discussion avec Clo que j'ai eu vent de l'existence du kit Belleville  de l'atelier sur le fil conçu par l'ingénieuse Rebecca Meurin (auteur du livre Je fais mes chapeaux).
J'ai tout de même attendu d'être chez moi après avoir partagé un très agréable repas avec mes copines couturières avant de "craquer" sur le dit kit.

Me voici à faire un petit retour sur ces chaussures après 2 mis de portage intensifs et en toutes conditions que j'estime représentatif.

Si tu souhaits d'autres retours en la matière, tu peux faire un tour par ici




Dans ce kit tout est fourni, j'ai uniquement du acquérir une bonne paire de cisailles.

Prendre mes mesures ... pour retomber sur mon 39 du commerce!!!


Et puis je n'ai eu qu'à me laisser guider par le guide explicatif extrêmement bien documenté accompagnant le kit pour découper les multiples couches constitutives de la semelle.



Précision et rigueur sont tout de même de mise au découpage et avec la colle néoprène car l'approximation et l'erreur ne sont pas vraiment de la partie... donc pas mal de pression mais je m'en suis sortie!!! 
J'ai réalisé la finition du côté des semelles par un ponçage léger à la Dremel pour un rendu impeccable.


Après 24 heures, je frime avec fierté au milieu des coquelicots.


Après deux mois d'utilisation cette paire de chaussures fait partie de mon quotidien et est de sortie en toutes circonstances y compris pour aller à l'école.

Niveau retour, la qualité des matériaux est au rendez-vous car cela ne bouge pas et ceux qui me connaissent savent que je suis loin d'être une maniaque. La seule chose que je constate et que  le cuir s'est détendu au niveau de l'orteil, pour la prochaine ça sera le plus serré possible en prévision!!!














Pour répondre à des questions qu'on m'a déjà posées et dont les réponses peuvent vous intéresser:
- pas besoin d'avoir des connaissances en couture pur réaliser ces chaussures
- elles sont conçues pour être accessibles aux débutants, il te faut juste savoir découper
- je les trouve confortables mais il est vrai que je marche habituellement avec du plat
- elle tiennent parfaitement bien aux pieds, j'arrive même à faire la course avec mon fils

Rebecca devrait d'ici quelques temps proposer les fournitures techniques pour réaliser d'autres modèles... en attendant c'est système D!!! Pour l'instant je ne me suis pas décidée sur le "dessus" de la chaussure.


Lorsque j'en parle autour du moi, les gens sont emballés mais, soyons honnête, sont arrêtés par le prix. Effectivement, il est possible de trouver des chaussures de qualité à ce tarif dans le commerce mais ce n'est pas la finalité de ce kit. Il se veut être le point de départ de l'apprentissage d'une technique novatrice accessible au plus grand nombre sans matériel particulier. Je ne regrette donc pas un euro de cet argent dépensé. La satisfaction d'avoir réalisé mes propres chaussures, atteinte d'une sorte de saint-grâal du 100% home made, n'ayant pas de prix!!!
Mon ultime objectif est la réalisation des derbies en faisant un détour par Odéon dont la sortie a pris un peu de retard.
J'espère que mon impatience est visible dans ces quelques lignes!!!


Quoi qu'il en soit, en attendant, Julie  m'a donné du grain à moudre avec son tutoriel gratuit pour réaliser d'adorables sneakers espadrilles que je vous présenterais très bientôt.



Alors l'aventure des chaussures ça vous tente???